Feeds:
Articles
Commentaires

C’est maintenant qu’on teste l’efficacité du « Roller Pen », et ça marche plutôt bien ! même très bien !
Après avoir tracé tout le contour de la piscine, nous percerons les lames tous les 20 cm le long du tracé pour y passer un petit fil qui nous permettra de savoir si on ne va pas traverser le liner (ce serait quand même ballot non ?)

Publicités

Petite présentation de l’Outil de délimitation de profil avant découpe définitive.
Ingrédients :
– carré en ferraille plein 10×10
– 4 roulettes
– qqes baguettes de soudure
– 1 crayon à papier

Recette : voir les photos !

Malgrès le cordeau qui nous a suivi pendant la pose, on avait un léger décalage, qu’on rattrape avec une coupe maison d’une des lames.
Il reste à dérouler encore un peu puis à faire l’espace douche.
L' »outil » de découpe sera fabriqué dans la journée ! Et ensuite à nous la découpe du profil !!!!

Lames (suite…)

On approche de la « rencontre » entre les 2 côtés de la plage.
Toutes les 3-4 lames, nous vissons une ficelle dans la rigole de la lame pour s’assurer de l’alignement de part et d’autre de la piscine. Verdict ce soir ou demain au moment de la « rencontre » !!

Lames vs spots

Intégration de spots dans la terrasse, après moulte recherches, trouvés chez Sodipa avec une hauteur de 52mm 🙂

Bon les lames sont bien arrivées lundi mais sont reparties aussitôt chez Casto car trop endommagées.
Résultat re livraison le jeudi.
Après avoir fini nos lambourdes on attaque donc nos plages !! depuis le temps qu’on en rêve….
Elles seront donc fixées en 1, 2 ou 3 vis sur les lambourdes.
Si vous avez suivi, les lambourdes n’arrivent pas affleure du bassin car nous avons laissé le bourrelet en béton.
Du coup on mettra un coup de mousse polyuréthane pour combler le cm de vide entre la lame et ce bourrelet.
Cei qui évitera aussi que l’eau ne passe entre le liner et la terrasse.
Un jeu d’enfants à poser, seules les découpes et les 35° nous ralentissent un peu mais on a déjà fait la moitié.
Le reportage photos… 😉

Nous avions commencé à poser et visser les lambourdes sur des plots en béton…
sauf que le béton se rétracte en séchant et que des différences de niveau sont apparues.
Donc après avoir fait la moitié des plages comme il faut… on casse tout et on recommence !
Mais cette fois avec des cales en plastiques utilisées habituellement pour les fenêtres (merci Philippe pour l’idée, sans toi on y serai encore…. ! ).
1 – on présentes les lambourdes au sol.
2 – avec un super foret on perce la lambourde 5 fois avec un écart entre les trous de à peu près 30cm.
3 – on enlève la lambourde pour mettre les chevilles dans le béton.
4 – on replace la lambourde, on y insère un bout de lambourde dessous pour préparer le vrai travail du caleur, puis la vis, d’une longueur qui varie en fonction du nombre de cales qu’il faut mettre.
5 – on cale à l’aide de cale en plastique disponibles dans des hauteurs différentes, de 1 à 5mm, une couleur de cale par hauteur.
Ici les lambourdes sont à la même hauteur que la baguette du liner car nous ne mettrons pas de margelles.
Et là c’est un travail de patience…. patience… patience…
Ne pas hésiter à vérifier les niveaux dans tous les sens, avant, pendant, et après le travail.

On reçoit les lames lundi !! la suite au prochain post !